Les seins de l'Américaine

roman (196 pages)

 

Amour, gloire, beauté - et arnaque - lors du passage à l'euro... ou comment faire fortune, en compagnie de jolies femmes, dans les endroits chics de Paris.
Voici un avant-goût des projets de Greg Anderson, qui entend bien profiter de la grande pagaille monétaire qui bouleverse l'Europe.
Pas d'attaque de fourgons blindés, ni de hold-up en cagoules, mais une ingéniosité d'escroc pour les filouteries bancaires.
Et Greg va s'emparer d'un magot à faire rêver les Suisses.
Mais il n'aurait pas dû oublier les seins de l'Américaine...

Les éditions arléa - Diffusion Seuil - 15 euros - 98,39 Francs
© 2002 -
En couverture : Tamara de Lempicka, femme à la colombe, 1930 (D.R.)

Vous pouvez commander cet ouvrage par Internet sur les sites suivants :

FNAC.Com
Amazon.fr
Alapage.com

EXTRAIT :

" L'heure s'avançait. Moi aussi, vers Cynthia. Qui baîllait en s'étirant. Comme son décolleté. Une fine frange de dentelles roses dépassait sous la robe, au dessus du genou. Soudain, comme par inadvertance, après un frôlement, un rien, une insignifiance, Cynthia détendit ses reins d'une convulsion angoissée de bête prise au piège et, se renversant sur l'oreiller, elle m'attira contre ses hanches. Dans les bras l'un de l'autre, sous d'imperceptibles lèchements de flammes, nous nous aperçûmes que nous étions de mèche pour mettre le feu aux draps. Je passai une main dans son dos, qui émit aussitôt d'immobiles frémissements, effleurant avec mon pouce d'invisibles épaulettes rendues sous le corsage de soie. De l'autre main, glissée sous sa robe, je lui enveloppai un sein nu, et mon doigt, glissant vers ses mystères, courut sur l'empreinte finement dentelée imprimée sur sa peau par l'élastique de son bas-jarretière. Je me penchai vivement, et mes lèvres enfièvrées fondirent alors dans sa bouche entrouverte, dans un souffle brûlant et palpitant. Puis elle déploya son corps, largement, comme si elle m'offrait l'ampleur d'une patrie. Sous d'ardentes rafales de dessous féminins, mon bassin ondoyant enflammait maintenant des houles voluptueuses...
- Greg, s'il vous plaît, dites-moi des horreurs !... Des horreurs en français ! des choses qui ne se disent pas, fit Cynthia en reprenant sa respiration, pendant que j'arpentais la géographie de son corps avec mes lèvres, pour humer ses succulences et sa poitrine toute nichée dans d'inouïes extases.
Nés sous l'arabesque d'un trait nourri par la fulgurance de la lumière, libérés et victorieux de la pesanteur, les seins de l'Américaine possédaient le raffinement des aurores qu'ils nouaient à la tendresse du monde et, par leur contournement délicat, ils chantaient des espoirs de nuits blanches qui montaient à la rencontre des étoiles."
Puces & Plus 2002